semis biologique quebec avis

Cultiver sans terre infopaper-aqua_text_1.jpgUne méthode sans terre pour cultiver les plantes, exhaustifs éléments nutritifs étant apportés dans l’eau. Il faut néanmoins produire la différence entre les “vrais” systèmes hydroponiques où la culture est réalisée dépourvu substrat (NFT, aéroponique) et systèmes hydroponiques où l’on fait usage de substrats (laine de roche, perlite, coco, yeux d’argile, tourbe). La solution qui être utilisée dépend du genre de système. En premier lieu, il sera nécessaire de fonder une subdivision entre les systèmes ouverts et les systèmes fermés. En ce qui concerne systèmes de culture ouverts (run-to-waste), la solution fraîche est continuellement ajoutée or substrat; la solution nutritive disparaît du substrat parmi l’intermédiaire du drainage. Par contre, la solution n’est pas éliminée dans l’intermédiaire du prophylaxie dans systèmes fermés et pourquoi pas à re-circulation; l’eau de assainissement est recueillie et administrée de nouveau à la plante. Ce est particulièrement pratique dans l’hypothèse ou la culture est faite sans substrat et pourquoi pas sur un substrat qui ne peut retenir que larme d’eau (billes d’argile, perlite). Dans le des systèmes de culture hydroponiques, il sera très important que la solution nutritive contienne radicaux éléments indispensables à le développement de le tribulus et ce, dans les intimité adéquates. Les conséquence adéquates, dépendent du genre de système de culture utilisé. Le choix d’un système adéquat, dépend de l’expérience du cultivateur et de ses préférences.

culture hydroponique conseil

Quelles sont ses origines? Les origines de la culture hydroponique datent à 382 av. J.-C. Cette technique de culture a été la première fois chez le peuple aztèque. La technique en interrogation a été employée avec succès à l’aide d’un chinampa et est venue occuper l’extension somme du lac Texcoco. Les Romains ont également utilisé ces technique, spécialement l’empereur Tibère qui est introduit la culture hydroponique du concombre dès le premier siècle avant JC. Par conséquent, depuis les premières agriculture humaines, la culture hydroponique est utilisée, et cela n’a cessé d’évoluer. Les premières informations écrites dont disposons sont datées de 1600, date à laquelle le Belge Jan fourgon Helmont a commencé à documenter ses expériences sur la manière à qui les plantes obtiennent des nutriments dans l’eau. Déjà au dix-septième siècle la première étude publique sur la culture des terrestres dépourvu utiliser le sol est apparue, le fameux Sylva sylvarum de Francis Bacon.