'Doctor Who: The End of Time' fête ses 10 ans

J’ai aimé regarder la série télévisée britannique «Broadchurch». Un drame policier noirâtre, il mettait en vedette à la fois David Tennant et Jodie Whittaker. J’ai trouvé cela remarquable parce que, à des moments différents, Tennant et Whittaker ont joué le célèbre voyageur temporel, Doctor Who.

«Doctor Who» est apparu pour la première fois sur la BBC en 1963. Le programme de science-fiction est resté populaire, mettant désormais en vedette Whittaker en tant que 13e acteur à jouer l’éponyme Time Lord qui parcourt l’univers dans une machine à voyager dans le temps qui ressemble à une police britannique bleue box (une cabine téléphonique à l’usage des policiers).

Appelé TARDIS (Time And Relative Dimension In Space), le mot a trouvé son chemin dans l’Oxford English Dictionary en raison de la popularité de l’émission.

La transition d’un acteur à l’autre est inscrite dans les scripts, permettant au Seigneur du Temps de se transformer en un nouveau corps lorsque l’ancien est gravement blessé.

Le 10e acteur à jouer le rôle, Tennant était une incarnation bien-aimée de Doctor Who. Il dit que c’était son ambition de jouer au Doctor Who depuis qu’il était petit garçon.

«The End of Time» était un scénario en deux parties diffusé entre décembre 2009 et janvier 2010. Dans celui-ci, Doctor Who apprend que son ennemi juré, un extraterrestre renégat connu sous le nom de Maître, est de retour, marquant la fin des temps. Le Docteur doit détruire un diamant pour rompre le lien et faire disparaître le Maître. Mais en faisant cela, il entend les «quatre coups» prophétisés qui signalent sa propre disparition. Place au 11e Doctor Who.

Cela a marqué la dernière apparition de David Tennant dans le rôle. L’histoire a été décrite comme «énorme et épique, mais aussi intime». C’est considéré comme un classique.

Il n’est donc pas surprenant que Fathom Events célèbre le 10e anniversaire avec une présentation d’une nuit de «Doctor Who: The End of Time».

Vous Whovians (comme les fans de Doctor Who sont parfois appelés) voudrez assister à cette projection spéciale le 7 août au Regal Grande Stadium 16 à Greensboro à 19 h. Il comporte également une nouvelle interview avec Tennant.

Les fans de Doctor Who ont inclus Stephen Hawking, George Lucas, Peter Jackson, Tom Hanks, Michael Chabon, Mark Hamill et David Duchovny. Steven Spielberg a déclaré: «Le monde serait un endroit plus pauvre sans« Doctor Who ». «

TV Guide a classé «Doctor Who» comme le 6e programme télévisé de science-fiction et le 18e parmi les meilleurs spectacles cultes de tous les temps.

Oui, je l’admets. Je suis un Trekkie, un Warsie, un Avatard, un Gater, un Achiever, un Buffista et un aspirant Irrégulier de Baker Street. Ajoutez à ce CV que je suis aussi Whovian.

‘Hobbs & Shaw’ est le nouveau spin-off de ‘Fast & Furious’

Les films volent des concepts à la télévision. Prenez les retombées, par exemple. «Lavern and Shirley» était une retombée de «Happy Days». «Knots Landing» était une retombée de «Dallas». «Phyllis», «Rhoda» et «Lou Grant» sont issus du «Mary Tyler Moore Show». «Star Trek» a engendré un certain nombre de séries télévisées. «JAG» a engendré «NCIS», qui a engendré «NCIS: Los Angeles» et «NCIS: New Orleans». La série «Law & Order» nous a donné un total de 10 retombées.

La radio l’a fait aussi. «Fibber McGee and Molly» nous a donné notre toute première retombée lorsqu’un personnage secondaire a obtenu un programme comique intitulé «The Great Gildersleeve».

La franchise de films «Fast & Furious» a fait la même chose. Après huit films (et deux autres en préparation), cette série sur les courses de rue, les espions et les braquages ​​a son premier spin-off, une aventure d’action intitulée «Hobbs & Shaw». Il s’appelle alternativement «Fast & Furious Presents: Hobbs & Shaw».

Les premiers films «Fast & Furious» mettaient en vedette (par intermittence) Vin Diesel et Paul Walker dans le rôle d’un couple de coureurs de rue juste en dehors de la loi qui ont fait des cascades de voiture impossibles tout en affrontant les méchants.

En chemin, l’ex-lutteur (et encore plus grande star de cinéma) Dwayne Johnson est apparu dans «Fast Five» en tant que Luke Hobbs, un agent du DSS et un chasseur de primes. L’artiste martial (et populaire star de cinéma anti-héros) Jason Statham s’est joint à l’amusement dans «Fast & Furious 6» en tant qu’assassin et mercenaire des forces spéciales britanniques nommé Deckard Shaw.

Avec ce nouveau film – «Hobbs & Shaw» – Luke Hobbs et Deckard Shaw deviennent des alliés improbables alors qu’ils font équipe pour protéger la sœur de Shaw Hattie (Vanessa Kirby), un agent du MI6 poursuivi par des voyous lourdement armés dirigés par un espion voyou nommé Brixton Lore (Idris Elba). Ils sont assistés dans leur combat par Madame M (Eiza González), mystérieuse marchande d’armes noires milliardaire.

Compte tenu de la physionomie des deux stars, le film offre plus de coups de poing que de voitures rapides, même si les amateurs de course ne seront pas déçus.

La retombée est renforcée par des visages familiers. Dame Helen Mirren reprend son rôle de mère de Shaw. Charlize Theron revient dans le rôle de Cipher. Eddie Marsan apparaît comme le professeur Andreiko. Kevin Hart et Ryan Reynolds font un camée de fin de course.

«Hobbs & Shaw» fera exploser les têtes et brûler du caoutchouc à partir de ce soir aux cinémas Creekside avec des projections à 19 h, 19 h 45 et 21 h 45

En fait, ce spin-off a dépassé le neuvième film «Fast & Furious» du calendrier 2019. Cela a provoqué des «tensions» entre Vin Diesel et Johnson, Diesel publiant un Instagram dissing Johnson.

Les fans de «Fast & Furious» ne se soucient pas de la controverse entre les deux stars musclées. Ils adoreraient voir une claque entre l’ancien videur et le 10 fois champion du monde de lutte.

Pendant ce temps, «Fast & Furious» engendre encore d’autres retombées: Un futur film qui se concentrera sur les personnages féminins; une série télévisée animée intitulée «Fast & Furious: Spy Racers»; Attractions du parc à thème universel, l’une d’elles appelée «Fast & Furious: Supercharged». Même «Fast & Furious Live», un circuit routier qui combine la conduite de cascades, la pyrotechnie et les techniques de projection pour recréer des scènes de films.

«Fast & Furious» est classé au 10e rang des séries de films les plus rentables de tous les temps, totalisant un total brut de plus de 5 milliards de dollars. Et c’est sans compter ce spin-off de «Hobbs & Shaw»… et d’autres films à venir.

Top 10 des retombées de films

Avec «Hobbs & Shaw», le nouveau film dérivé de la série «Fast & Furious», je me suis mis à penser à d’autres films qui avaient été dérivés d’un autre.

Je veux dire des films qui ont pris un ou des personnages ou d’autres éléments du film original, puis sont allés dans une nouvelle direction – pas simplement une suite.

Voici mes 10 retombées de films préférées:

10) «Minions» (2015) – Ces petits acolytes jaunes du méchant softie Gru dans les films animés «Despicable Me» se tiennent tout seuls dans cette histoire sur la façon dont ils ont rencontré leur maître.

9) «Puss In Boots» (2011) – Le chat de conte de fées (exprimé par Antonio Banderas) dans ces films animés «Shrek» obtient une histoire de sa propre raclée.

8) «Get Him to the Greek» (2010) – Cette comédie idiote avec Jonah Hill et Russell Brand est en fait une retombée de cette jolie comédie romantique «Forgetting Sarah Marshall». Ici, Brand reprend son rôle d’Aldous Snow, un rocker britannique odieux qui est en retard pour une grande performance.

7) «This is 40» (2012) – Ce roi de la comédie sournoise Judd Apatow a ramené deux personnages mineurs (Paul Rudd et Leslie Mann) de «Knocked Up», nous donnant un spin-off que personne n’a remarqué était un spin-off.

6) «Creed» (2015) – Est-ce un spin-off ou une suite aux films «Rocky»? Nous irons avec spin-off alors que Rocky Balboa (Sylvester Stallone) remet les gants de boxe au fils d’Apollo Creed (Michael B.Jordan).

5) «Le film Lego Batman» (2017) – Je ne suis pas grand sur les films basés sur les jouets, mais les gens de Lego l’ont réussi, surtout quand ils ont fait ce spin-off avec une version jouet de Batman, le super-héros capé. Créditez le doublage de Will Arnett, Ralph Fiennes et le reste de la distribution.

4) «Night Train to Munich» (1940) – L’équipe de comédie de Caldicott et Charters (Naunton Wayne et Basil Radford) était si populaire dans «The Lady Vanishes» d’Alfred Hitchcock qu’elle est apparue dans cinq autres films dans les mêmes rôles.

3) « A Shot in the Dark » (1964) – Le film original « Pink Panther » parlait d’un cambrioleur de chat (David Niven) de ce surnom câlin, mais l’inspecteur Clouseau (Peter Sellers) maladroit était si drôle, les producteurs l’ont amené de retour pour plus de films.

2) «Les bêtes fantastiques et où les trouver» (2016) – Dans cette charmante retombée des blockbusters Harry Potter, nous rencontrons Newt (Eddie Redmayne), qui est une sorte de gardien de zoo cryptozoologique dans le même monde sorcier.

1) «Deadpool» (2016) – Un spin-off des films «X-Men» de Marvel, cet anti-super-héros sarcastique et conscient de lui-même a été un succès tel que décrit par Ryan Reynolds. Après le film «Green Lantern» mal reçu de Reynold, ce fut un retour bienvenu pour lui dans le monde de la bande dessinée. J’avoue que je suis partial en ce que j’ai donné à Deadpool sa première bande dessinée éponyme lorsque j’étais éditeur de Marvel.

Vos retombées préférées? Il y en a beaucoup d’autres parmi lesquelles choisir. Les films n’hésitent jamais à faire un détour lorsque le public le demande.

Rhoades