Si vous cherchez à interrompre vos marathons de films d’horreur ou si vous avez simplement besoin d’une pause, les grandes séries de genre dignes de frénésie ne manquent pas en ce moment. Pour faciliter la navigation dans les heures et les heures d’horreur sur plusieurs plates-formes actuellement disponibles, nous avons élaboré un guide pratique pour vous. Cela ne fait que gratter la surface de ce qui est disponible.

Des séries rétro qui méritent d’être revisitées, aux épisodes flambant neufs à découvrir et à explorer pour la première fois, ces émissions dignes de frénésie constituent un début fantastique pour regarder la télévision sans fin.


« L’Exorciste »

La télé de l'exorciste

Ce spectacle méritait beaucoup plus d’amour et d’attention lors de sa course sur Fox. Créée par Jeremy Slater, la première saison démarre avec Angela Rance (Geena Davis) qui demande l’aide de deux prêtres lorsqu’elle soupçonne qu’une entité démoniaque cible sa famille. Ce n’est que le début d’une conspiration cauchemardesque sinistre et déchirante. La saison deux offre une toute nouvelle famille et un nouveau scénario face à la possession démoniaque. Sérieusement, ce spectacle est génial.


« Prédicateur »

Basée sur la bande dessinée de Garth Ennis, cette série suit Jesse Custer, un prédicateur d’une petite ville essayant d’échapper à sa vie antérieure de crime. Les événements surnaturels changent tout, le poussant à enrôler son ex Tulip et le vampire irlandais Cassidy dans sa quête de réponses.


« Histoire d’horreur américaine »

Bien que cette histoire d’horreur d’anthologie de Ryan Murphy soit également disponible sur Netflix et Prime Video, Hulu a l’avantage d’être le seul à proposer la saison la plus récente; «1984».


« La terreur »

Une série d’anthologies d’horreur surnaturelles, chaque saison s’inspirant d’événements historiques. La première saison était basée sur le roman du même nom de Dan Simmons, un récit fictif de l’expédition perdue du capitaine Sir James Franklin pour localiser le passage du Nord-Ouest. La deuxième saison était centrée sur une communauté américano-japonaise hantée par le bakemono pendant la Seconde Guerre mondiale.


«NOS4A2»

Basé sur le roman épique de Joe Hill, le vampire immortel Charlie Manx se nourrit d’enfants, les transformant en coquilles monstrueuses dans son pays de Noël cauchemardesque. Seul un adolescent de la Nouvelle-Angleterre avec un cadeau unique peut lui barrer la route.


« Château de Pierre »

Dans la ville fictive de Stephen King, Castle Rock, les personnages, les thèmes et les rythmes de l’intrigue des romans de King sont redéfinis pour créer des histoires complètement nouvelles dans «Castle Rock». Deux saisons sont actuellement disponibles, avec la saison deux centrée sur MisèreAnnie Wilkes.


« La purge »

Une fois par an, tout crime – y compris le meurtre – est légal en Amérique pour une période de 12 heures. Une série télévisée dérivée de la célèbre franchise de films.


«Stan Against Evil»

John C. McGinley joue le rôle d’un shérif à la retraite qui s’associe au nouveau shérif pour repousser les démons qui sévissent dans leur ville. Pensez à une comédie d’horreur farfelue dans la veine de Ash contre Evil Dead, mais du créateur Dana Gould.


« Pics jumeaux »

La série bien-aimée de Mark Frost et David Lynch suit l’agent décalé du FBI Dale Cooper dans sa quête pour résoudre le meurtre d’une jeune femme dans la ville bizarre de Twin Peaks.


«Salem»

Salem

Un récit fictif des procès de sorcières de Salem, lourd d’horreur. Des sorcières, des fléaux, des rituels horribles, des meurtres et plus encore alors que la sorcière Mary Sibley se bat pour le contrôle dans sa quête pour invoquer Satan.


«À l’intérieur n ° 9»

À l'intérieur No 9

Une série d’anthologies de Steve Pemberton et Reece Shearsmith qui varie en genre, de l’horreur au drame, mais utilise toujours l’humour noir. Quand c’est effrayant, c’est effrayant. Un spectacle très original et créatif pour les fans de genre.


«La hantise de Hill House»

La refonte moderne par Mike Flanagan du roman classique de Shirley Jackson a apporté le cœur et l’horreur dans une égale mesure. C’est aussi la série parfaite à revisiter encore et encore – il n’y a aucun moyen d’attraper tous les fantômes cachés lors de la première montre, après tout. De plus, une rewatch semble maintenant idéale avec La hantise de Bly Manor en chemin.


«Marianne»

Lorsque la célèbre auteur d’horreur Emma est sur le point de mettre fin à sa série de romans la plus populaire, l’entité qui hante ses pages saigne dans sa vie éveillée. Une rencontre bizarre avec une amie d’enfance la pousse à rentrer chez elle pour affronter son passé. Si vous êtes d’humeur à faire des frayeurs magistrales, c’est ça.


«Les aventures effrayantes de Sabrina»

Roberto Aguirre-Sacasa donne vie à sa bande dessinée pour Netflix, qui voit l’adolescent sorcière essayer de naviguer à la fois dans le monde des mortels et dans le monde des sorcières. Les choses deviennent carrément sataniques.


« Je ne suis pas d’accord avec ça »

Comme la plupart des adolescents, Sydney est aux prises avec sa vie de famille et ses sentiments naissants pour sa meilleure amie. Contrairement à la plupart des adolescents, elle est également aux prises avec un nouveau pouvoir mystérieux qui mène à une catastrophe lorsqu’elle est trop bouleversée. Les choses deviennent drôles, puis sanglantes.


« Tu »

Joe est un charmant gérant de librairie à New York, obsédé par l’idée d’être amoureux. À tel point qu’il fera des efforts dévastateurs pour conquérir le dernier objet de son désir. Y compris le meurtre. Beaucoup de meurtres effrayants et énervants.


«Régime Santa Clarita»

Cette comédie délicieuse et sanglante a été annulée bien trop tôt. Au moins, il y a encore trois merveilleuses saisons à revisiter. Sheila et Joel sont des agents immobiliers mariés à Santa Clarita, en Californie. Quand Sheila meurt, leur vie prend une tournure sombre. Drew Barrymore et Timothy Olyphant sont charmants dans leurs rôles et le sang coule librement.


« Ash contre Evil Dead »

Ash ramasse à contrecœur la tronçonneuse pour sauver le monde d’un fléau mortel. Qu’importe qu’il l’ait vraiment commencé. Cette fois, il a de l’aide sous la forme des Ghost Beaters, et le Evil Dead l’univers s’agrandit comme jamais auparavant.


« Royaume »

Dans ce thriller d’époque, un prince coréen est envoyé en mission pour enquêter sur une épidémie qui menace son royaume. Cette épidémie, bien sûr, ce sont des zombies. La saison deux vient de tomber.


« Mindhunter »

Pour les vrais accros du crime. Situé à la fin des années 1970, deux agents du FBI sont chargés d’interroger des tueurs en série pour résoudre des affaires ouvertes.


«Choses étranges»

L’horreur de science-fiction rencontre la nostalgie des années 80 dans cette série méga-populaire. Lorsqu’un jeune garçon disparaît, sa mère, un chef de la police et ses amis doivent affronter des forces surnaturelles terrifiantes pour le récupérer.


«Penny Dreadful»

Une série originale se déroulant dans le Londres victorien qui mêle des personnages de la fiction classique et gothique populaire, comme Dorian Gray, Victor Frankenstein et Dracula. Bien castée et brillamment exécutée, Eva Green a volé la vedette dans cette série. Et c’est parfait pour revisiter avant le prochain spin-off, «City of Angels».


« Surnaturel »

Deux frères suivent les traces de leur père en tant que chasseurs, parcourant le pays pour combattre des êtres surnaturels diaboliques de toutes sortes. Maintenant dans sa dernière saison, c’est le moment idéal pour se faire rattraper.


« Goule »

Dans une Inde futuriste totalitaire, un mystérieux prisonnier est envoyé dans un centre d’interrogatoire militaire isolé où il renverse les rôles sur ses ravisseurs en exposant leurs secrets les plus honteux et en libérant un démon du folklore arabe. Si vous recherchez une série qui nécessite peu ou pas d’engagement, Goule ne dure que trois épisodes.


« Du crépuscule jusqu’à l’aube »

Créée par Robert Rodriguez, cette série se développe sur les événements du film original, en commençant par le braquage de banque des frères Gecko qui mène à leur rencontre fatidique avec le surnaturel au club de strip-tease habité par des vampires au Mexique.


«Locke & Key»

Après l’assassinat de leur père, les trois frères et sœurs Locke et leur mère emménagent dans leur maison ancestrale, Keyhouse, qu’ils découvrent regorge de clés magiques pouvant être liées à la mort de leur père. Basé sur la populaire série de bandes dessinées, cette émission Netflix se prépare pour une deuxième saison.


«Hannibal»

Avant les événements de Le silence des agneaux et Dragon Rouge, Hannibal Lecter était un psychiatre renommé au service du FBI. Cette série préquelle de Bryan Fuller explore la relation de Lecter avec le jeune profileur criminel du FBI Will Graham, qui est hanté par sa capacité à sympathiser avec les tueurs en série. Gris et malin, c’est un spectacle d’horreur incontournable.


« Les garçons »

Basé sur la série de bandes dessinées de Garth Ennis, «The Boys» montre le côté sombre des super-héros. Beaucoup, beaucoup plus sombre. Pour le public, l’équipe de super-héros « The Seven » sont des célébrités divines. Dans les coulisses, cependant, ce sont des narcissiques qui abusent de leur pouvoir. Les garçons sont les justiciers qui visent à les garder sous contrôle. Le sang et la violence s’ensuivent.


«Dark Shadows: The Revival»

Créé par Dan Curtis, ce feuilleton gothique de 1991 a simplifié l’histoire originale. Victoria Winters vient à Collinwood pour travailler comme gouvernante, mais se retrouve bientôt entraînée dans un monde étrange de vampires, de fantômes et de malédictions. Ben Cross assume le rôle du vampire Barnabas Collins et Joanna Going joue Victoria Winters. Cherchez un jeune Joseph Gordon-Levitt comme l’un des enfants Collins.


«Grimm»

Les six saisons sont disponibles pour une frénésie. Inspiré des contes de fées de Grimm, le détective Nick Burkhardt découvre qu’il est un descendant des chasseurs «Grimm» chargés de préserver l’équilibre entre les humains et les créatures surnaturelles du monde.


«Hammer House of Horror»

La série d’anthologies de Hammer Horror racontait des histoires de maisons hantées, de démons, de fantômes et d’autres merveilles surnaturelles. Il y a beaucoup de joyaux dans cette série de 13 épisodes, dont « The House That Bled to Death ».


«Les terres mortes»

Dans les temps anciens maoris, un guerrier mort-vivant et une jeune femme de la tribu font équipe pour trouver un moyen d’empêcher les morts pervers de ressusciter. Une série de genre unique de Glenn Standring, basée sur son film de 2014 du même nom.


« Spectacle d’horreur »

The Creep est de retour, cette fois sous la forme d’une série d’anthologies pour Shudder. Le showrunner Greg Nicotero assemble une rangée de talents d’horreur des meurtriers et une quantité insensée d’oeufs de Pâques pour le Spectacle d’horreur ventilateur.


«Films maudits»

La série documentaire en cinq parties de Jay Cheel examine les mythes et les légendes derrière certaines des productions de films d’horreur notoirement maudits d’Hollywood. L’Exorciste est disponible maintenant. Recherchez les deux prochains épisodes à sortir le 9 avril.


« Chaîne zéro »

La série d’anthologies de Nick Antosca était centrée chaque saison sur un Creepypasta spécifique. Il a été annulé bien trop tôt, mais au moins on peut se gaver Bougie Cove, La maison sans fin, Bloc du boucher, et La porte de rêve sur Shudder maintenant.


«Le noyau»

Mickey Keating anime ce talk-show d’horreur qui examine et dissèque le genre de l’horreur, des techniques et des tropes à la psychologie. Recherchez des détails sur les effets spéciaux et les idées des invités.


«Wolf Creek»

Greg McLean poursuit les exploits meurtriers de Mick Taylor sous forme de série. Dans la première saison, l’adolescente américaine Eve s’échappe à peine de Taylor lorsqu’il assassine sa famille. Laissée pour morte, Eve se lance dans une quête de vengeance. La saison deux, qui arrive le 30 avril, tourne autour d’un nouvel ensemble de personnages à torturer par Taylor.


«Ombres sombres»

Pour les plus ambitieux, les 1245 épisodes du feuilleton gothique original de Dan Curtis sont disponibles pour votre plus grand plaisir. Vous pouvez même le décomposer en morceaux selon vos scénarios préférés. Le vampire Barnabas Collins, par exemple, n’entre même pas dans la série avant l’épisode 211.


« Maîtres de l’horreur »

Le créateur Mick Garris a rassemblé les plus grands noms du genre de films d’horreur, dont John Carpenter, Dario Argento et Takashi Miike, pour lancer des films d’horreur d’une heure pour «Masters of Horror». Les deux saisons sont disponibles, y compris l’épisode tristement interdit « Empreinte ».